Rechercher
  • Carine de la Bergerie

Jean-Marc Rochette et le Loup.


J'ai acheté cette B.D il y a 2 mois en me baladant à Grenoble, on l'a dévorée, on l'a adorée. Nous ne connaissions pas du tout l'auteur même si il semble connu de tous.

Elle se déroule dans un coin des Ecrins que j'ai beaucoup fréquenté car j'ai travaillé là-bas plus jeune comme aide gardienne de refuge plusieurs étés.

C'est une bande dessinée fable avec différents niveaux de lecture. (j'arrête là de me croire au "masque et la plume")

Ce qui est certain c'est que la postface de Baptiste Morizot, inconnu au bataillon pour nous, nous met le nez vers là où nous n'avons pas trop envie de renifler...même si c'est plus que nécessaire...

Nous avions déjà entamé une réflexion existentielle sur le comment ne pas vivre dans la négativité quand tout le monde nous parle des prédateurs tous les jours alors qu'il a tant de choses plus sympathiques à évoquer lorsqu'on croise un éleveur le matin à la boulangerie ou au marché :) et ce texte nous permet de réfléchir plus profondément à la façon dont nous voulons voir l'avenir.

Après, il faut être honnête, nous sommes bien occupés et la réflexion n'est pas encore aboutie (!), elle a été mise un peu de côté et nous gardons ça pour les longues soirées d'hiver au coin de feu !

Que l'on soit chasseur jusqu'au bout des ongles ou écologiste puriste de la wild wild nature comme on les aime tant, ce livre titillera !

On en reparle ? (mais pas là hein ? ah ah le déni !!!)